Laissez-moi vous conter,
L’histoire d’une princesse.
Dans son cœur s’est posée
Une graine de tristesse.

Quand la graine a germé,
Ses racines invisibles
Aux yeux de tous cachée,
Une douleur indicible.

Quand les tiges ont poussé,
Elles ont atteint son âme
Et elles l’ont étouffée
Jusqu’au moment du drame.

La princesse ravagée,
Se sentant étranglée,
Renonça à la vie
Et de ce monde parti.

Attention, vos princesses
Cachent bien leurs douleurs
Pour que les départs cessent,
Parlez leur donc sans peur.

 

Hommage à Aurélie