Tu m’approches, nonchalant, le cigare à la main.

Que veux-tu ? Que je fume ? Que je tire dessus ?

À moi de l’allumer avant de l’emboucher ?

Non ? Dis-moi donc que faire, je suis bien empêtrée,

Je ne sais qui que quoi. Comment ? Ouvrir la bouche ?

D’accord. Ensuite, dis-moi, je suis avide d’apprendre.

M’humidifier les lèvres ? Comme cela ? Oui, très bien.

Ah, tu l’as préparé, je dois le prendre en main

Le porter à ma bouche et y poser les lèvres ?

Quelle saveur inusuelle ! Je la trouve délicieuse.

Que j’aspire, tu es sûr ? Aspirons donc alors !

 

Merci à toi Guillaume Perrotte pour m'avoir inspiré cette fantaisie.

Divagations rouge