Rime foireuse

Ce soir, j’écris encore,

L’habituel soliloque.

Par ces mots je t’invoque

Et je te donne corps.

 

Et je t’écris toujours

En dépit du silence

Pour faire rimer amour

Avec flatulence.

 

J’implore ta clémence

La rime bien entendu

Devait être pestilence.

Dieu que j’ai mal au cul.

 

Ah mais je pète encore !

Oh mon Dieu quel raffut !

Cette odeur de raifort !

Oh que c’est malvenu !