Donc un tweet, câlin groupé. J’ai parlé de câlin groupé sans trop y réfléchir et puis je me suis relue… après avoir envoyé.

Classique.

Le sous-entendu sexuel n’est pas resté sous-entendu longtemps. C’est Camille, je crois, qui a commencé, j’ai continué et Marc n’était pas loin derrière. Comme souvent…

Ah, mais j’en dévoile déjà trop.

On aurait pu en rester aux tweets. Mais je ne sais pas trop pourquoi, j’ai eu envie d’écrire un texte là-dessus et… les choses m’ont échapées. Je les ai contactés en DM pour m’assurer qu’ils étaient d’accord. Et au fil des jours, ça a glissé, gentiment, mais doucement.

Je ne vais pas te raconter tous nos échanges, mais disons simplement qu’il était de moins en moins question de ce que j’allais écrire.

Oui, tu voudrais que j’entre dans le vif. Ah quelle impatience !

Bon, je crache le morceau : Camille, Marc et moi, Tina nous nous sommes rencontrés.

C’est cette histoire que je vais te raconter.

L’histoire du jour où Tina, Camille et Marc se sont rencontrés.